Maison, Tests et avis

Produits cosmétiques terminés numéro 2

Ces derniers mois j’ai surtout terminé des savons, ma démarche vers le zéro déchet progresse, j’ai de moins en moins de flacons vides au profit d’emballages en carton ou en verre pour les huiles végétales par exemple. J’utilise les huiles végétales en hydratant visage et corps, il faut peu de produit, c’est efficace et économique. J’ai considérablement réduit les gels douches, j’en utilise encore pour la piscine par exemple.

Shampoing solide le sweetie de Pachamamaï

img_20180622_164941-1021985137.jpg

Prix moyen : 12 euros

Points + : très doux, mousse bien, garde les cheveux propres, se rince bien, contient des tensioactifs doux, économique, écologique.

Points – : son prix un peu élevé.

Je le rachète ou pas ? Oui sans hésiter.

Shampoing au lait d’amande de So’Bio étic

img_20180622_1650181671574580.jpg

Prix moyen : 5 euros

Points + : doux,  sans sulfate, sans silicone, sans paraben.

Points – : emballage plastique, ne mousse pas assez à mon goût.

Je le rachète ou pas ? en dépannage car j’utilise en priorité les shampoings solides.

Savon Calendoux de la savonnerie Herbe Folle

 

img_20180622_173901367258517.jpg

Prix moyen : 5 euros

Points + : très doux, idéal pour les peaux sensibles, mousse bien, saponifié à froid, sans huiles essentielles, écologique.

Points – :  son prix un peu élevé comme tous les savons saponifiés à froid.

Je le rachète ou pas ? Oui, l’un des meilleurs que j’ai pu utiliser.

Savon Patchouli mandarine verte de la savonnerie de Beaulieu

img_20180622_174312-1758660270.jpg

Prix moyen : 5 euros

Points + : doux, mousse bien, saponifié à froid, odeur agréable, écologique.

Points – :  son prix un peu élevé comme tous les savons saponifiés à froid, contient des huiles essentielles (on peut y être sensible et c’est à proscrire chez l’enfant et la femme enceinte).

Je le rachète ou pas ? Oui.

 

Dentifrice solide de Lamazuna

 

img_20180622_165003928942771.jpg

Prix moyen : 9 euros

Points + : écologique, économique

Points – :  son prix un peu élevé, ne mousse pas, son goût de « craie »

Je le rachète ou pas ? Non, très déçue.

Maison

Tri des déchets : le composteur

DSCF2387

Si vous avez la chance d’avoir un coin de jardin n’hésitez pas à vous procurer un composteur. On peut le trouver en jardinerie ou en déchetterie (renseignements en mairie ou directement en déchetterie selon les communes). Son prix varie de 15 à 30 euros et il existe plusieurs contenances allant environ de 300 à  800 litres. Il existe une petite poubelle de cuisine qui vous permet d’y mettre vos déchets lors de la préparation des repas et de la vider ensuite dans le composteur extérieur. Une petite bassine peut aussi faire la faire, ça limite les allers-retours. Le composteur allégera vos poubelles, et permet de tirer profit de vos déchets.

Qu’est-ce que le compostage  ?

C’est la transformation des déchets végétaux en humus. Les matières  mises en tas sont dégradées par des micro-organismes et macro-organismes (vers de terre, insectes, bactéries, champignons…) et transformées en humus.
Ces réactions provoque de la chaleur. La température au cœur du compost augmente jusqu’à 50 à 70°C au fur et à mesure de la décomposition.

Conseils

Mélanger votre compost régulièrement sauf à la mise en service où il est conseillé d’attendre 3 à 4 semaines. Si’il est trop sec, l’humidifier avec 1 ou 2 arrosoirs. Diversifier les végétaux.

Combien de temps ?

Vous obtenez un bon compost en 3 à 9 mois selon la saison et les déchets.

Où installer son composteur ?

L’idéal est de mettre son composteur à l’ombre, la chaleur le dessèche. Par temps trop sec, pensez à arroser votre compost. Je conseille de creuser en surface à l’emplacement prévu pour le composteur, d’y mettre un carton et de le recouvrir de tonte de gazon.

Quand composter ?

Toute l’année.

Que composter ?

Plus vous compostez d’éléments différents, meilleur sera votre compost :

  • déchets de jardins : tonte de pelouse, tailles de haies coupées en petits bouts, branchages coupées ou broyés, feuilles mortes, fleurs fanées.
  • déchets de cuisine : épluchures, fruits ou légumes pourris, marc de café, sachets de thé et d’infusion, coquilles d’oeufs, reste de repas d’origine végétal.
  • journaux que vous déchirez en petits morceaux, sciures de bois non traité, essuie-tout et mouchoirs en papier.

Eviter de composter

Déchets trop gros de diamètre supérieur à 2 cm, plantes malades, reste de viande ou poisson et de pain (cela attire les rongeurs), les gros noyaux ou coquilles de noix et noisettes, litières d »animaux, mégots, charbon de barbecue, papier imprimés couleur.

Que faire avec son compost ? 

  • pour les plantes  en pleine terre : mettre le compost en surface. Si vous plantez une plante ou arbuste à racines, ne pas mettre de compost au fond du trou car la chaleur risquerait de brûler les racines.
  • pour les plantes en pot : mélanger environ 25 % de compost à votre terre.
  • pour le potager : Le compost est étalé sur le sol et est incorporé par griffage/binage dans les 5-10 premiers centimètres du sol. Le compost peut aussi être réparti au pied des légumes.
    DSCF2384 Composteur neuf avant montage

DSCF2388DSCF2389

Préparation du sol support

 

DSCF2390

Composteur monté

 

 

Maison, Tests et avis

Essai du shampoing solide Pachamamaï

IMG_20180411_094648

 

Dans ma démarche de réduction des déchets j’ai essayé mon premier shampoing solide.

Pour mon premier essai j’ai testé le sweetie de chez Pachamamaï.

Il se présente comme un pain de savon et est emballé dans une boite en carton.

Sa composition est douce pour la peau et l’environnement : ses tensioactifs sont sans sulfates donc moins agressifs que le plupart des shampoings liquides.

Il est fabriqué en France et on l’achète dans certains magasins biologiques ou par internet. Son prix est de 12,50 euros mais vous avez l’équivalent d’au moins 2 shampoings liquides.

La marque propose plusieurs shampoings selon le type de cheveux. J’ai testé le démêlant et hydratant. Son utilisation est simple : sur cheveux mouillés, frotter le pain de shampoing directement sur les cheveux. Cela mousse, frotter et rincer. Ayant les cheveux épais je fais 2 shampoings (je le faisais déjà avec les shampoings liquides ).

Il est économique, le pain fond lentement et a une odeur agréable. Les cheveux sont propres et doux. Ce produit est efficace et je suis convaincue par ce type de shampoing.

Notes :

  • Parfum : 9/10
  • Pouvoir moussant : 10/10
  • Facilité d’emploi : 10/10
  • Prix : 6/10
  • Efficacité, propreté : 10/10
  • Environnement : 10/10

Moyenne : 9,16/10

IMG_20180411_094713

 Après 1 mois d’utilisation et 6 shampoings par semaine (on est 2 à l’utiliser et le tester).